L’histoire

La Quinta do Fundo a été créée dans les années 1950 par Joaquim et Hermínia Bouça et repose sur l’héritage des terres reçues des parents d’Hermínia, qui vivaient à Casa da Eira, à Paradança, dans la municipalité de Mondim de Basto. Bien que vivant à Lisbonne, le couple souhaitait maintenir le lien avec ses racines familiales à Mondim de Basto.
Les terres ne disposaient d’aucune infrastructure et ne comprenaient que des vignes dans des bardos et des enclos à vaches. Dans la première moitié des années 1950, des murs ont été construits autour de tous les lits et du périmètre de la propriété, ainsi que la première phase de la maison principale, en utilisant principalement des pierres locales (granit de Mondim).
C’est également à cette époque que les bardanes ont été enlevées et que des vignes à hautes branches continues ont été installées dans toute la propriété. Cette structure a été idéalisée par le propriétaire et construite à Lisbonne, avec du fer acheté au CP (tubes de chaudières de locomotives), et a ensuite été assemblée à la Quinta avec le soutien d’un ramadiste, exclusivement dévoué.

Dans la seconde moitié des années 1950, la maison principale a été agrandie dans sa configuration actuelle pour accueillir la famille élargie du couple, composée de 7 enfants, et l’intervention dans le vignoble en ramada sur l’ensemble de la propriété a également été achevée, une caractéristique qui lui confère toujours une originalité unique.
Dans les années 1960, l’élevage a commencé, avec la construction d’une étable sur un terrain adjacent, qui abritait 12 taureaux pour l’engraissement et autant de vaches pour la reproduction. L’engraissement du bétail était assuré par la culture de maïs sur les terres de la propriété et l’achat de foin en balles en provenance de l’Alentejo. Le contrôle du poids a été effectué à une échelle spéciale et à une fréquence élevée, une situation qui a exigé beaucoup du personnel travaillant dans l’exploitation.

Mais la production de vinho verde était l’activité principale de la Quinta. La récolte et l’élagage ont mobilisé un grand nombre de travailleurs locaux, car de longues échelles en bois étaient nécessaires pour accéder aux hautes branches, dont la plupart font plus de 3 mètres de haut. Les raisins ont été écrasés dans les pressoirs de la maison et le vin a été stocké dans des cuves en béton spécialement construites à cet effet. Une partie de la production était vendue en vrac et l’autre mise en bouteille pour la consommation. La ferme disposait également de 2 pressoirs et d’un alambic où l’on produisait de l’eau-de-vie avec les rafles de raisin, qui était vieillie dans des fûts en bois.
Ces périodes étaient particulièrement animées à la ferme car elles impliquaient la famille et les travailleurs de la région. D’abondants repas traditionnels étaient préparés pour reconstituer l’énergie dépensée dans des tâches physiquement exigeantes, généralement cuits dans des marmites en fer, le point culminant étant le fameux maïs « riche », un plat traditionnel de la région de Basto (maïs écrasé, accompagné de viande de porc).

Au décès des propriétaires dans les années 1980, les deux fils aînés ont hérité de la propriété, et le noyau central, qui correspond à la configuration actuelle de l’exploitation, a été laissé à Fernando, qui a toujours suivi de plus près son père dans la gestion de l’exploitation.
Au début des années 1990, une nouvelle phase de Quinta do Fundo a commencé avec la création du projet d’agrotourisme.

La propriété a fait l’objet d’importants travaux de rénovation, avec l’installation de 5 chambres dans la maison principale et l’adaptation des espaces extérieurs aux nouvelles fonctionnalités. L’ancien grenier à foin a été transformé en 2 suites, l’ancien réservoir d’irrigation a donné naissance à une piscine aux dimensions généreuses et inhabituelles et un court de tennis a été construit sur le côté ouest de la propriété.
Le 29 juillet 1993, la Quinta do Fundo a obtenu une licence pour l’agrotourisme.
Espace pionnier dans la région, il a connu une évolution soutenue et réussie, attirant des touristes de tout le pays et de l’étranger. Des partenariats ont été mis en place avec des organisations liées au tourisme, notamment le Guide Michelin, où la Quinta do Fundo occupe une place de choix.
Entre-temps, des investissements ont également été réalisés dans le processus de production du vin afin de créer le vin de la marque Quinta do Fundo, avec la certification VQPRD.

En 2013, les vignobles inférieurs ont été plantés avec les cépages blancs de la région, qui ont complété les cépages blancs (azal, pedernã, loureiro et trajadura) et rouges (vinhão, padeiro de basto, borraçal et rabo de ovelha) dans les vignobles élevés existants, ce qui a permis d’optimiser considérablement la production.

Avec l’évolution de l’expérience dans le domaine touristique, de nouveaux services ont été développés, notamment l’organisation d’événements, une situation qui a conduit à une phase d’investissement supplémentaire dans les infrastructures prévues à cet effet, dans la partie orientale de la propriété, où se trouvait l’ancienne maison du gardien de la Quinta. Une salle de fête d’une capacité de 150 personnes a été créée, appelée « Sobrado do Alambique », où se trouve l’ancien alambic récupéré.
Plus de 20 ans après le début de l’activité touristique, l’occasion s’est présentée pour le fils cadet de Fernando, Rodrigo, de reprendre la continuité de ce projet. Depuis son enfance liée à la propriété et à la région, il partage aujourd’hui ces liens forts avec sa femme Joana et leurs 3 enfants, Afonso, Catarina et Pedro.

Le couple s’est engagé à apporter une nouvelle dynamique à Quinta do Fundo, sur la base d’un modèle à forte identité culturelle et naturelle, mais avec des niveaux de confort élevés, conformément aux exigences actuelles du marché du tourisme. L’offre de nouveaux services en partenariat avec des agents locaux, tout en préservant l’histoire et l’authenticité de la propriété idéalisée par le grand-père Joaquim, sera une priorité constante.

RÉSERVATIONS EN LIGNE

La ferme est divisée en trois gîtes indépendants :

Casa da Quinta

5 chambres | 10 adultes

Casa da Quinta

Casa da Levada

Studio | 2 adultes + 2 enfants

Casa da Levada

Casa da Eira

Studio | 2 adultes + 2 enfants

Casa da Eira

Espaces communs